Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Un peu (beaucoup) gaffeuse, Wonder woman à ses heures, suivez les aventures bien réelles de Pinkjuly, une trentenaire à qui la vie réserve toujours de nouvelles surprises.

Publié le par Pinkjuly
Le jour où j'ai compris qu'habiter la campagne profonde signifiait que vous n'étiez pas completement cortiqués ...

Ce jour là, j'ai emmené mes fils chez le dentiste local. Évidemment malgré mes multiples recommandations, je n'ai pu éviter que mon plus jeune, véritable tornade blonde, ne grignote sournoisement après s'être lavé les dents. Le dentiste examine donc notre chère catastrophe naturelle et là me dit d'un ton docte " il faut mieux lui laver les dents, regardez au fond, elles ne sont pas propres" et là je reconnais des morceaux de céréales que ce petit ange avait subtilisés avant de partir. Donc je dis "ben oui c'est des morceaux de céréales qu'il a mangé après s’être lavé les dents ". Et là le jeune trou du *ul de dentiste me regarde hautain et me dit " mais madame il faut lui laver les dents après le repas ". C’est bien connu j'habite la campagne donc je suis finie au pipi, d'ailleurs nous vivons au fin fond du bois dans une yourte, sans eau ni électricité !!!

Mais ce n'est pas tout. Lors de notre dernière visite aux urgences (oui car nous avons la black card des urgences de la ville avoisinante avec accès VIP grâce à notre petit cascadeur), le médecin nous regarde de biais ( bon nous étions partis vite et nous avions du nous rhabiller car évidement les cascades c'est toujours tard le soir et nous avions enfilé les premiers vêtements à notre portée !), donc le médecin nous regarde et nous dit " vous allez lui chercher le médicament ? " et je réponds "ben oui pourquoi ?" ( en plus d'être mal habillés nous avions l'air de parents indignes !), et là il nous achève " ben parce qu'il n'est pas remboursé..." Nous avions touché le fond des préjugés, campagnards, incultes et indigents !
J'en ai quand même profité pour glisser à mon mari : "tu vois je n'ai vraiment plus rien à me mettre, un peu de shopping serait nécessaire et ce n'est pas moi qui le dit ! " Bon ensuite, je suis vite montée dans la voiture de peur qu'il ne s'étrangle de rage ( parce que oui, j'avoue, j'ai une garde robe conséquente, mais j'aime bien changer et franchement je suis devenue plutôt raisonnable ces dernières années, surtout en ce qui concerne les chaussures, bon les manteaux c'est une autre histoire, mais la perfection n'étant pas de ce monde ...).

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog