Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Un peu (beaucoup) gaffeuse, Wonder woman à ses heures, suivez les aventures bien réelles de Pinkjuly, une trentenaire à qui la vie réserve toujours de nouvelles surprises.

Publié le par Pinkjuly
Le jour où je me suis fait passer pour Natacha...

Ce jour là, nous étions en plein inventaire des biens de notre centre et il manquait une facture pour justifier l’achat de différents appareils.

Mes collègues ayant tenté en vain de se faire envoyer un duplicata de ladite facture, ils ont fini par me demander de l'aide. Et là, j'ai sorti ma botte secrète, me mettre dans la peau de Natacha, une sulfureuse blonde aux jambes interminables et surtout à la voix suave.

Mais si je vous assure j'arrive très bien à rendre ma voix si particulière suave, d'autant plus que j'ai de l’entrainement, j'ai travaillé pour un centre de téléphone rose lorsque j'étais étudiante. Bon sur une très courte période car il s'avère que je ne suis pas totalement dénuée de sens moral et puis que j'éclatais trop souvent de rire en réponse aux demandes saugrenues émanant des clients !

Bref, j'ai décroché mon téléphone et sous les yeux ébahis de mes collègues, j'ai pris ma voix la plus sexy et demandé à parler au responsable de la part de Natacha. Et là j'ai entendu "hé Robert y'a une certaine Natacha qui te demande " le tout hurlé sur un ton salace.

J'ai expliqué au fameux responsable que moi, la pauvre Natacha je venais d'arriver dans la structure et que j'allais me faire gronder par mon patron si je ne récupérerais pas la fameuse facture (à partir de là il a dû commencer à fantasmer sur une secrétaire soumise et rompue aux désirs de son patron car je ne l'entendais plus que ahaner des oui oui, bien entendu).

Et bien croyez le ou non mais dans la minute suivante j'avais la facture scannée dans ma boite mail. Merci Natacha !

Sinon lors de notre marche quotidienne Cortisol a encore fait clignoter ses attributs avec une jolie passante qui était accompagnée d'une saucisse sur pattes, qui pendant qu'ils gloussaient, s'était pris d'affection pour ma jambe ! Et les galères n'étaient pas finies pour moi, car nous avons croisé le fameux clochard qui me trouve particulièrement à son goût et cette fois il a absolument tenu à me serrer la main, main qu'il ne lâchait plus de ses grosses mains toutes sales. Argh !!!! J'ai fait tout le reste du trajet la main en l'air de peur d'attraper des microbes ! Ce qui a bien fait rire Cortisol...

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog