Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Un peu (beaucoup) gaffeuse, Wonder woman à ses heures, suivez les aventures bien réelles de Pinkjuly, une trentenaire à qui la vie réserve toujours de nouvelles surprises.

Publié le par Pinkjuly
Le jour où j'ai encore fait preuve d'une grande discrétion...

Aujourd'hui, je recevais en entretien un gros c** qui effectue une période de stage au sein de mon service. Oui je suis très consciente que ce qualificatif n'est pas un terme approprié de la part d'un manager mais vous allez comprendre.

Ayant été informée durant toute ma semaine de vacances de ses difficulté à encadrer les jeunes (les vacances, selon mon chef, n'ayant pas lieu d'être il est tout à fait normal d'être sollicitée pendant cette période !), j'avais attendu cette semaine pour faire le bilan afin d'être la plus objective possible.

J'ai commencé par lui demander comment s'était passé sa première semaine de stage et là il m'a répondu " difficilement, surtout quand je me suis retrouvé dans une salle avec quinze bronzés !" Mon sang n’ayant fait qu'un tour, je me suis dit, ne t'énerve pas, il est vieux, aie pitié de lui, il ne sait pas ce qu'il dit !

J'ai donc demandé de quelle manière il appréhendait la différence culturelle et lui ai rappelé que le terme employé n’était pas politiquement correct ni entendable, ni acceptable. Là il a commencé à argumenter en disant que dans sa convention de stage ce n'était pas notifié qu'il devait faire du collectif et que son organisme de formation n'acceptait pas qu'il fasse des "remplacements d'agents" (sous entendu qu'il anime un cours seul) et qu'il lui fallait une "doublure" sur chaque atelier oui une "doublure". J'ai bien vu que ce pauvre homme était perdu au fond des limbes de la conneries et j'ai pris sur moi pour ne pas le coller au mur lui et sa p***** d’intolérance !

J'ai quand même dit "grâce à vous je ne prendrai plus jamais de stagiaire " et je m'en suis tenue là.

J'étais très fière de moi et de mon self contrôle, c'est pourquoi, une fois le gros c** parti, je me suis lâchée dans le couloir en le traitant de connard fini et de fainéant, j'ai même ajouté qu'il était tout ce que je détestais en terme de collaborateur ! Tout ça avec ma voix douce et mélodieuse, simplement je n'avais pas vu qu'il était dans son bureau, la porte ouverte à quelques mètres de moi !

Bref, j'ai encore gaffé !

Commenter cet article

zoglux 09/03/2015 22:09

Comme ça c'est dit ! Maintenant, inspire......expire.....:)

Pinkjuly 09/03/2015 22:22

Je vais me concentrer pour faire ça demain ! :)))

blello 09/03/2015 21:23

Keep calm and love pope francis!

Pinkjuly 09/03/2015 22:22

C'est malin ça ;)

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog