Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Un peu (beaucoup) gaffeuse, Wonder woman à ses heures, suivez les aventures bien réelles de Pinkjuly, une trentenaire à qui la vie réserve toujours de nouvelles surprises.

Publié le par Pinkjuly

Aujourd'hui, premier jour des vacances, et évidemment il fait froid, il pleut, c'est tout humide et il faut occuper les monstres enfants.

J'ai déjà commencé ma journée par une expédition sous la maison, dans le vide sanitaire.

J'avais la nette impression qu'une drôle d'odeur remontait du sous-sol (en fait il s'avère que c'était la tornade blonde qui rencontrait quelques problèmes de tuyauterie mais ça on ne l'a découvert qu'après).

J'avais donc décidé de me rendre d'un pas chancelant assuré en expédition parfumée, munie d'un brûle parfum et d'une lampe de poche dans le vide sanitaire. Oui je me disais que si je faisais brûler du parfum dans cet endroit, les odeurs parfumées finiraient pas remonter (dit comme ça je m'aperçois que ça à l'air tout à fait ridicule comme idée).

Je suis donc descendue dans le noir, vraiment peu rassurée (bon c'est vrai que cet endroit ça fout les miquettes, il n'y a pas de lumière et je craignais vraiment de rencontrer des gros rats ou autres horreurs sur pattes, comme d'immondes araignées).

En descendant, je suis passée devant la cave à vin et pendant un quart de seconde, j'ai hésité à m'y enfermer pour la journée, mais non j'ai courageusement continué mon périple.

Quand soudain, j'ai cru voir passer une ombre.

De terreur, j'ai lâché les échantillons de parfum, me suis cognée la tête contre le plafond, et ai couru le plus vite possible pour remonter à la surface.

De peur que mon mari ne se moque de moi, lui qui avait déjà levé les yeux au ciel quand je lui avait expliqué ma brillante idée, j'ai omis de raconter ma mésaventure et ai pris un ton dégagé pour dire qu' il n'y avait aucune odeur nauséabonde dans le vide sanitaire !

Ensuite, il a fallu gérer la tornade blonde et ses problèmes de tuyauterie (j'adore ma vie et vive les gants mappa !), allumer la télé proposer des jeux éducatifs, hurler de manière hystérique sur les monstres gronder de manière pédagogique les enfants, faire cuire une poêlée surgelée cuisiner avec amour des bons petits plats pour finalement m'affaler sur le canapé avec les enfants devant les dessins animés en me gavant de fraises tagada.

En plus ce soir, comble de désespoir, nous sommes invités et c'est moi qui conduit (argh je vais devoir rester sobre et résister aux mojitos parce que je crains que les leçons de conduite données à notre fils de 9 ans n'aient pas vraiment portées ses fruits comme je l’espérait !).

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog