Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Un peu (beaucoup) gaffeuse, Wonder woman à ses heures, suivez les aventures bien réelles de Pinkjuly, une trentenaire à qui la vie réserve toujours de nouvelles surprises.

Publié le par Pinkjuly
Le jour où je me suis mise à la musculation...

Ce soir je suis allée dans une salle de musculation avec deux de mes collègues.

Oui, j'ai décidé de me remettre au sport parce que bon, au delà du fait que c'est bon pour la santé et que je ne veux pas finir par devenir bouffie (conséquence de ma trop grande consommation de cocktails et de biscuits apéros), j'aurai au moins deux heures rien que pour moi une fois dans la semaine (le paradis) !

Au début, je l'avoue j'étais un peu dissipée, j'ai tellement fait rire mon voisin de vélo (un petit chauve bedonnant au demeurant très sympathique) qu'il n'arrivait plus à pédaler. Bon faut dire qu'au bout de 10 minutes de vélo elliptique je n'arrêtais pas de geindre et de lui dire que j'en avais déjà assez et que là tout de suite je prendrais bien un vojito (oui je lui expliqué notre nouveau passe temps de créateurs de cocktails) et puis franchement je n'avais dépensé que 25 calories même pas une poignée de cacahouètes, c'était pas très motivant tout ça (d'autant que les mannequins de la pub contrex qui se déshabillent plus on pédale, ils étaient partis en vacance et à la place il n'y avait qu'un écran diffusant des clips pourris).

J'avais juste envie de descendre de cet engin de torture et d'appeler mon mari pour lui dire "Allo chéri, prépare moi un "Sue Ellen" , j'arrive, en fait j'ai réfléchi, le sport c'est très surfait comme concept".

Et puis j'ai croisé le regard noir d'un de mes collègues, qui était pour l'occasion, mon coach pour la séance, du coup j'ai arrêté de faire l'andouille.

Si je fais abstraction de l'odeur de transpiration flottant dans l'air, des cris poussés par certains hommes (ils soufflent forts c'est désagréable et un peu suggestif quand même, on dirait des taureaux), du vieux beau, patron de la salle, dragueur impénitent (un cliché à lui tout seul), des regards en coin de certains (il paraît que c'est normal car je suis nouvelle, en fait ça fait peur, je me demande si certains ne sont pas un peu cannibales, je suis presque sûre d'en avoir vu se lécher les babines à mon passage), et bien je crois que j'ai bien apprécié de retrouver d'anciennes sensations, notamment celle de la course à pied.

Je vais surement y retourner la semaine prochaine, enfin si je n'ai pas trop de courbatures demain matin, si c'est le cas je crois que je vais peut être réfléchir.

D'autant que je crois que j'ai un peu vexé le vieux beau quand j'ai refusé qu'il calcule le taux de ma masse graisseuse via un bilan de forme, franchement ça m’avancerait à quoi de connaitre le taux de ma masse graisseuse ? (si peut être à faire ma connasse maline en disant coooomment ? mais tu ne connais pas ton taux de masse graisseuse, non vraiment ?).

En tous cas masse graisseuse ou pas, je continuerai à boire des vojitos !

Non mais !

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog