Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Les tribulations d'une véritable miss catastrophe !

Un peu (beaucoup) gaffeuse, Wonder woman à ses heures, suivez les aventures bien réelles de Pinkjuly, une trentenaire à qui la vie réserve toujours de nouvelles surprises.

Publié le par Pinkjuly
La vraie bonne idée...

Au moins comme ça il serait sage...

Voir les commentaires

Publié le par Pinkjuly

Tous les jours lorsque mon emploi du temps le permet, je fais de la marche rapide entre midi et deux. Ça me permet de décompresser et d'évacuer mon trop plein d’énergie ( oui car apparemment je suis fatigante comme fille). Notre trajet est souvent le même et sur le chemin nous passons devant une maison habitée par un vrai poivrot, véritable caricature, édenté, ventripotent, échevelé et souvent peu vêtu et surtout très très aviné. Tous les jours il nous salue et malheureusement , il est tombé en amour pour moi. Donc j'ai toujours droit à la fameuse phrase" toujours aussi belle la grande" criée depuis sa fenêtre avec en fond sonore, ses chiens qui aboient. C'est bizarre c'est tout à fait le type de compliment que j'ai du mal à apprécier ! En même temps il faut voir le bon côté des choses, le jour ou mon mari ne pourra plus du tout me supporter, je saurai où aller !

Le jour où je n'ai (vraiment) pas su apprécier un compliment ..

Voir les commentaires

Publié le par Pinkjuly
Le jour où j'ai compris qu'habiter la campagne profonde signifiait que vous n'étiez pas completement cortiqués ...

Ce jour là, j'ai emmené mes fils chez le dentiste local. Évidemment malgré mes multiples recommandations, je n'ai pu éviter que mon plus jeune, véritable tornade blonde, ne grignote sournoisement après s'être lavé les dents. Le dentiste examine donc notre chère catastrophe naturelle et là me dit d'un ton docte " il faut mieux lui laver les dents, regardez au fond, elles ne sont pas propres" et là je reconnais des morceaux de céréales que ce petit ange avait subtilisés avant de partir. Donc je dis "ben oui c'est des morceaux de céréales qu'il a mangé après s’être lavé les dents ". Et là le jeune trou du *ul de dentiste me regarde hautain et me dit " mais madame il faut lui laver les dents après le repas ". C’est bien connu j'habite la campagne donc je suis finie au pipi, d'ailleurs nous vivons au fin fond du bois dans une yourte, sans eau ni électricité !!!

Mais ce n'est pas tout. Lors de notre dernière visite aux urgences (oui car nous avons la black card des urgences de la ville avoisinante avec accès VIP grâce à notre petit cascadeur), le médecin nous regarde de biais ( bon nous étions partis vite et nous avions du nous rhabiller car évidement les cascades c'est toujours tard le soir et nous avions enfilé les premiers vêtements à notre portée !), donc le médecin nous regarde et nous dit " vous allez lui chercher le médicament ? " et je réponds "ben oui pourquoi ?" ( en plus d'être mal habillés nous avions l'air de parents indignes !), et là il nous achève " ben parce qu'il n'est pas remboursé..." Nous avions touché le fond des préjugés, campagnards, incultes et indigents !
J'en ai quand même profité pour glisser à mon mari : "tu vois je n'ai vraiment plus rien à me mettre, un peu de shopping serait nécessaire et ce n'est pas moi qui le dit ! " Bon ensuite, je suis vite montée dans la voiture de peur qu'il ne s'étrangle de rage ( parce que oui, j'avoue, j'ai une garde robe conséquente, mais j'aime bien changer et franchement je suis devenue plutôt raisonnable ces dernières années, surtout en ce qui concerne les chaussures, bon les manteaux c'est une autre histoire, mais la perfection n'étant pas de ce monde ...).

Voir les commentaires

Publié le par Pinkjuly
Le jour où j'ai appris que charité bien ordonnée commence par soi-même...

Quand j'étais jeune, j'étais enfant de chœur, oui car voyez vous j'étais plutôt bigote comme enfant et je voulais prendre le voile une fois adulte. Autant dire que depuis j'ai changé d'avis et revu mon plan de carrière ! Bref, je servais donc la messe avec l'Abbé Jeannot un homme pétri de bonté et toujours content de venir me voir arriver tous les dimanches pour lui donner un coup de main. En effet, j'étais la seule assidue au poste, pénétrée de joie car je portais mon aube, ce qui me donnait pensais je, l'air distinguée d'une princesse du moyen-age. On aurait plutôt dit une grand saucisse, d'autant plus que l'aube était trop courte car j’étais déjà très grande pour mon age. Je vous laisse donc imaginer le tableau, moi et mon aube trop courte, mon air ahuri et mon appareil dentaire et l'abbé Jeannot imbibé d'alcool arborant l'air ravi des gens sous influence. Aucune messe ne ressemblait à une autre et parfois l'Abbé était tellement saoul qu'il ânonnait et piquait du nez dans la bible ouverte devant lui. La tactique était alors de le pousser du coude afin qu'il reprenne ses esprits et le cours de la messe !

Je ne l'ai jamais vu à jeun et d'ailleurs ça me convenait plutôt bien. En effet, une fois la messe terminée, nous montions dans sa R5, nous zigzaguions (oui être ivre ne facilite pas la conduite) jusqu'au bureau de tabac du village et là il me donnait tout l'argent de la quête pour que je m'achète des bonbons !

Charité bien ordonnée...

Voir les commentaires

Publié le par Pinkjuly
Le jour où j'ai appris à faire l'arbre...

Ce jour là, mon ancien supérieur hiérarchique avait décidé de me faire passer plusieurs messages de façon non diplomatique (en clair, il me hurlait dessus). J'hésitais entre lui faire une démonstration de self défense ou me mettre à crier voire me mettre à pleurer. Et d'un seul coup, j'ai eu une idée de génie : faire l'arbre ! Je sais c'est un peu conceptuel ! C'est un état d'immobilité totale tout en étant physiquement présent. Vous êtes là sans être là.

Essayez avec tous ceux qui vous font part de leur mécontentement, mettez vous dans la peau d'un arbre et tout glissera sur vos branches ! Il faut juste éviter de trop bouger vos feuilles ;-)

Voir les commentaires

Publié le par Pinkjuly
Le jour où j'ai appris que les enfants répétaient tout...

Ce jour là, nous avions consulté un médecin pour notre plus grand fils. La consultation terminée, le médecin en question nous parle de l'augmentation de ses consultations et de la charge supplémentaire que cela occasionnait pour son cabinet. Et là, notre enfant le regarde posément et lui dit "c'est le jeu ma pauvre Lucette "!

Voilà, voilà, faites des gosses...ou pas !

Voir les commentaires

Publié le par Pinkjuly
Le jour où mon plus jeune fils a pris de bonnes résolutions...

Nous avons la chance, mon mari et moi d'être les heureux parents d'un petit surdoué dans le domaine de la bêtise. Quand il ne repeint pas le lapin, ne découpe pas ses cheveux en atelier arts plastiques (en même temps je m'interroge sur la pertinence de laisser des ciseaux à des enfants de trois ans!), n'ouvre pas l'insert de cheminée, ne décore pas les murs de la chambre de son frère, ne se couvre pas de pansements, n’utilise pas mes crèmes de beauté, ne goûte pas les médicaments (qui heureusement ont un goût amer !), c'est un enfant adorable. Ce jour là, je lui ai dit " tu vas être sage avec maman" et il m'a répondu "ho oui aujourd'hui, tu sais j'ai décidé d'arrêter les bêtises !"

Inutile de vous dire que cette résolution n'a pas tenu très longtemps, je vais tenter de lui faire redire le soir du nouvel an !

Voir les commentaires

Publié le par Pinkjuly

Ce jour là, cette supérieure était venue nous rencontrer, mon homologue et moi, afin de comprendre comment nous avions réussi à si bien travailler ensemble. Je lui ai dit que c'était grâce aux longs trajets que nous avions partagés lorsque nous partions en déplacement, que tout ce temps informel et incompressible nous avait permis d'échanger et d'apprendre à nous connaître. Et c'est là que je me suis enfoncée, mon collègue ayant malencontreusement glissé dans la conversation qu'il dormait durant le trajet, j'ai dit que c’était dans le sommeil que l'on créait de l'intimité et comme elle semblait interrogative, j'ai rajouté qu' à l'époque la ligne TGV n'existait pas et que nous avions souvent un compartiment pour nous tous seuls.

Voilà, voilà !

Le jour où j'ai voulu expliquer l'intimité à ma N+2

Voir les commentaires

Publié le par Pinkjuly
Be happy, eat chocolate !

Comme vous avez pu le comprendre, ce soir, je n’ai pas pu m'empêcher de manger en entier la boite de ferrero rocher (oui, oui toute la boite) ! La journée a été compliquée et je trouve que le chocolat me comprend vraiment bien, il sait mieux que quiconque me réconforter sans m’interrompre ou sous entendre que non là dans cette situation je n'aurais pas du m'énerver. Et le chocolat ne me fait pas non plus de grands discours style "et que je t'avais prévenu que cette personne était un peu (beaucoup) névrosée et que c'est toujours pareil avec toi tu ne m'écoutes jamais quand je te donne des conseils, tu t’entêtes alors que tu sais que tu as tort et bla bla bla et bla bla bli " !

Alors que comme chacun sait, je suis une fille très facile à vivre, patiente et qui ne s'énerve jamais. Bon j'ai quand même dû affronter le regard outré de mes enfants à qui je n'avais laissé qu'un chocolat chacun (oui je sais, je suis une vraie mère indigne!). Et puis là je me sens un peu barbouillée...

Voir les commentaires

Publié le par Pinkjuly
Le jour où je me suis improvisée critique d'art...

Ce jour là, nous étions Cortisol et moi invitons à travailler sur un bilan final dans une structure partenaire de la nôtre. Lorsque nous sommes arrivés dans le bureau du responsable, je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer une toile accrochée à son mur. De loin, les motifs paraissaient abstraits, donc pour briser la glace, j'ai dit "quelle belle toile" et en m'approchant j'ai vu que cela représentait un enchevêtrements de femmes nues, dans des positions explicitement sexuelles. Je suis devenue toute rouge et ai cherché de l'aide auprès de Cortisol qui était déjà dans un état second (genre mais c'est pas possible, il faut toujours qu'elle fasse une ânerie, et comment vais je m'en sortir moi maintenant) et là il n'a réussi qu'à dire "oui oui, en effet, les couleurs sont belles" . Tout ça sous l’œil vicelard du propriétaire de la toile !

Voilà, voilà !

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog